janvier 26, 2022 5 Temps de lecture

Le cannabidiol, plus connu sous l'acronyme CBD, n’a jamais été aussi populaire qu’au cours de ces dernières années. En effet, le nombre de consommateurs se multiplie considérablement, et si cette substance reste interdite ou soumise à de trop rigoureuses lois dans certains pays, les pressions augmentent afin de libéraliser sa consommation.

Lorsque des personnes sont questionnées sur les raisons qui les poussent à consommer le CBD, les réponses sont multiples et variées, mais celle qui revient le plus souvent est celle de l’action anti-douleur. Pas moins de 60%, selon un sondage, consommeraient du CBD principalement pour cela. Mais le CBD a-t-il vraiment un effet anti-douleur sur le corps humain ? Dans cet article, nous répondons à toutes vos questions sur l’action anti-douleur du CBD.

Qu’est-ce que le CBD ?

Commençons tout d’abord par définir ce qu’est le CBD. Le cannabidiol est l’un des nombreux cannabinoïdes contenus dans la célèbre plante du cannabis. Le CBD est consommé une fois extrait de la plante, sous forme d’huile essentielle, mais pas seulement. En effet, on trouve sur le marché des gélules à base de CBD, des shampooings, des compléments alimentaires ou même des e-liquides pour cigarettes électroniques.

D’ailleurs, la substance jouit d’une mauvaise réputation en raison de son appartenance à cette plante, que l’on associe à une consommation de drogue. Il convient de préciser ici que le CBD n’est pas le cannabinoïde responsable de l’effet psychoactif du cannabis sur le cerveau humain. C’est un autre cannabinoïde, en l’occurrence le THC, qui confère cet effet.

La consommation de CBD au yeux de la loi française

Depuis juin 2021, la consommation de CBD est devenue légale. Cependant, elle demeure soumise à de nombreuses conditions, parfois outrageusement rigoureuses, surtout au niveau de la vente. C’est la teneur en THC qui pose le plus problème. En effet, étant donné qu’il s’agit de la molécule procurant des effets psychoactifs, elle est considérée comme produit stupéfiant et donc formellement interdite. Il n’est cependant pas possible d’extraire du CBD à l’état 100% pur, il restera toujours une trace des autres substances, dont le THC.

Pour cela, l’Europe s’accorde à estimer que les produits à base de CBD contenant un taux de THC inférieur à 0,2% ne représentent aucun danger, la dose étant trop faible pour que ce dernier procure un quelconque effet psychoactif.

Le CBD a-t-il vraiment un effet contre la douleur ?

La question se pose à présent de savoir si le CBD a réellement un effet anti-douleur sur le corps, ou s’il ne s’agit que de poudre aux yeux marketing, et d’effet placebo chez les personnes qui le remarquent. À l’université de Syracuse, des chercheurs ont décidé de mener une étude afin d’en avoir le cœur net. Pour ce faire, ils ont eu recours à un certain nombre de patients volontaires, auxquels ils ont administré une douleur d’ordre thermique, par le biais d’un équipement de technologie avancée.

Les chercheurs ont ensuite étudié la réaction des différents organismes, plus précisément du système nerveux face à la douleur, avant de répéter la même opération, cette fois-ci en administrant des doses de CBD à certains patients, et un placebo à d’autres, sans que ces derniers sachent ce qu’ils ont reçu. A l’issue de l’expérience, les chercheurs ont remarqué des résultats témoignant de la supériorité du CBD sur le placebo en termes d’efficacité contre la douleur.

Une réduction importante de la sensibilité

Les conclusions des scientifiques de l’université de Syracuse sont cependant plus complexes que cela. En effet, la douleur est elle-même un concept, en science, relativement complexe, influencé par les facteurs biologiques et psychologiques, d’une manière que l’on a encore du mal à appréhender dans son entièreté.

Ainsi, un distinguo doit être effectué entre l’intensité de la douleur et le caractère désagréable que cette dernière cause. Le professeur De Vita, pour mieux étayer le propos, compare la douleur à une station radio, dans laquelle le volume peut représenter l’intensité de la douleur, et la qualité du son le caractère plus ou moins désagréable de cette même douleur.

Cette distinction permet de comprendre avec plus de précision la nature de la douleur. En effet, les chercheurs ont remarqué que le CBD ne diminuait pas l’intensité de la douleur, mais la rendait moins désagréable dans le ressenti du patient.

Il convient toutefois de préciser que les chercheurs responsables de cette étude ont utilisé le CBD sous forme d’huile essentielle, avec un niveau de pureté très élevé. Par conséquent, les produits de nature différente et d’un niveau de pureté moindre peuvent ne pas avoir cet effet.

Sur quels types de douleurs le CBD a-t-il une action favorable ?

Les études scientifiques n’ont pas encore été menées de façons approfondies et précises afin de déterminer sur quels types de douleurs le CBD pourrait s’avérer le plus efficace. En revanche, les consommateurs de CBD ont pu exprimer leur ressenti et témoigner des cas où le CBD s’est avéré le plus utile pour eux dans le cadre d’un traitement de la douleur.

L’arthrite

L’une des utilisations les plus fréquentes du CBD dans le traitement de la douleur réside dans le cas des affections d’ordre articulaire, principalement l’arthrite. Cette pathologie touche le plus généralement des personnes âgées, chez qui les traitements classiques ont malheureusement trop d’effets secondaires dangereux. Une grande partie des patients atteints d’arthrite témoignent de leur satisfaction quant à l’utilisation du CBD dans le traitement de leur maladie qui, si elle ne les a pas guéris, a du moins participé à atténuer leur douleur.

Par ailleurs, une étude a été réalisée sur des rats atteints d’arthrite, chez lesquels on a administré du CBD sous forme de gélatine, et où les résultats se sont avérés concluants.

Les maux de têtes

Migraines, céphalées, etc. Nous sommes bien trop souvent atteints de maux de tête, et s’ils sont la plupart du temps bénins, n’en demeurent pas moins désagréables. Plutôt que de prendre un verre d’aspirine qui, a terme, a tendance à procurer de néfastes effets secondaires, le CBD pourrait peut-être constituer un remède efficace, surtout dans le cas d’une chronicité. La substance pourrait non seulement agir par son action anti-douleur, mais aussi parce qu’elle stimule la production de sérotonine, dont la baisse est souvent source de maux de tête.

Le cycle menstruel

Les douleurs liées au cycle menstruel de la femme sont parfois désagréables, parfois insupportables. Pour contrer cela, avaler des anti-douleurs tous les mois n’est pas une solution acceptable, compte tenu des dégâts que ce type de médicaments peut occasionner à terme. Là encore, la consommation de CBD peut s’avérer utile, non pas pour sa seule action anti-douleur à proprement parler, mais également en raison de son effet myorelaxant, c’est-à-dire de relaxation des muscles.

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques frappe beaucoup de personnes à la fleur de l’âge. Parmi les nombreux symptômes de cette maladie se manifestent le stress et des douleurs musculaires. Le CBD, de par ses propriétés à la fois relaxantes et atténuant la douleur, peut s’avérer une nouvelle fois utile.

Attention cependant, il ne s’agit en aucun cas de substituer le CBD à des traitements ordonnés par votre médecin. Le CBD est là pour vous aider, pour apporter un plus à votre bien être, mais en aucun cas il ne doit être considéré comme médicament.

Out of the Sandbox
Out of the Sandbox



Voir l'article entier

Quels sont les moyens de consommer le CBD Mango Haze ?
Quels sont les moyens de consommer le CBD Mango Haze ?

mai 14, 2022 3 Temps de lecture

CBD et contrôle routier : ce qu’il faut savoir
CBD et contrôle routier : ce qu’il faut savoir

avril 17, 2022 3 Temps de lecture

Le CBD Harmonystore  la qualité au service de votre moment de détente
Le CBD Harmonystore la qualité au service de votre moment de détente

mars 30, 2022 3 Temps de lecture

Sign up for our Newsletter